S.C Marty (scénariste pro), l'interview

Publié le par mesamisdevraisartistes

320531_2428087062631_1265204741_32997892_1202379325_n.jpg

clic sur la photo pour aller sur son blog

 

 

Pauley Perett : Bonjour Steeve ?

S.c Marty : Bonjour Pauley :)

 

 

Pauley Perett : Tu es scénariste, est-ce que l’un de tes scénarios est déjà en ligne sur la toile ?

S.c Marty : Il existe seulement des vidéos de courts-métrages écrits par moi-même et sont effectivement sur la toile.

 

 

 


 

 

 

PP : Est-ce que tu es scénariste à plein temps ? As-tu un site de tes activités ?

SCM : Alors non je ne suis pas scénariste à plein temps mais c'est envisagé, je suis projectionniste dans un multiplexe cinématographique de ma ville. En ce qui concerne mes écrits, j'ai un blog que je n'ai malheureusement pas vraiment le temps de mettre à jour actuellement. 

 

 

PP : Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir scénariste ? Qui de célèbre apprécies-tu en temps que tel ?

SCM : L'amour de l'écriture, raconter et inventer une histoire me passionne. Disons que ce qui m'a réellement poussé à devenir scénariste, c'est que je me suis rendu compte en réalisant mes propres courts-métrages que c'est vraiment la phase d'écriture qui me plait le plus. J'ai grandi avec des réalisateurs/scénaristes comme Alfred Gough et Miles Millar (Smallville), Jonathan Glassner et Brad Wright (Stargate), Steven Spielberg, James Cameron et j'en passe. Bien entendu je ne les connais pas personnellement (j'aimerais) mais ce  sont leurs réalisations qui m'ont fait rêver et guidées vers ce métier. 

 

 

PP : Comment devient-on scénariste ?

SCM : Il n'y a pas de secret, être scénariste s'apprend, il faut suivre des cours d'écriture de scénario car il existe des règles importantes à respecter. Beaucoup de jeunes scénaristes amateurs envoient des scénarios à des producteurs sans même respecter les règles de mise en page. Il faut savoir qu'en un coup d'œil, un professionnel peut voir s'il s'agit d'un scénario « propre » ou d'un scénario mal travaillé. Dans ce dernier cas, il ne prendra même pas la peine de le lire. En ce qui me concerne, j'ai décroché mon diplôme de scénariste dans une école internationale de cinéma et de télévision.

 

PP : Est-ce que tu t’épanouis dans ce que tu fais ? As-tu déjà écris quelque chose de connus par le public ?

SCM : J'aime vraiment ce monde qui est le mien, dès que j'écris un scénario je m'évade de la vie réelle pour me rapprocher de mes personnages et de leur univers. Étant sorti récemment de l'école d'écriture, je n'en ai pas encore achevé.

 

 

PP : Te sens-tu encouragé par ton entourage dans les défis que tu te lances ?

SCM : Parfois oui, parfois non, ce qui est compréhensible étant donné que je ne peux pas vraiment parler de mes écrits tant qu'ils ne sont pas terminés ni protégés.

 

 

PP : Pourrais-tu nous faire le résumé de l’un de tes scénarios ou partager avec nous l’une de tes vidéos ?

SCM : Un très très court résumé, c'est la seule chose que je peux faire concernant mes scénario que j'aimerai vendre. J'écris en ce moment un scénario de long-métrage de science-fiction de 2h minimum. C'est un univers très personnel, sortant tout droit de mon imagination mêlant erreurs humaines, rencontre extra-terrestre et naissance d'un super héros.  Je suis également sur l'écriture d'une comédie à l'américaine.


 

297785 2429406535617 1265204741 32999029 1275966628 n

site S.C Marty (clic sur la photo)

 

 

PP : Quand tu écris, quels thèmes t’inspire le plus ?

SCM : Pour la science-fiction, l'évolution, la destruction, la reconstruction, la prise de conscience et la nature sont tous des thèmes intéressants. Pour la comédie c'est plus le ridicule, les déceptions et l'amour que je préfère.

 

 

PP : Fais-tu aussi de la réalisation ?

SCM : Je faisais de la réalisation de courts-métrages, j'en fais moins pour pas dire plus du tout pour le moment, afin de me concentrer sur mes écrits. Mais quand j'aurai un peu plus de temps je m'y remettrai car c'est vraiment intéressant de faire vivre un univers que tu as imaginé.

 

 

PP : Que penses-tu de ce blog pour les artistes et de ses parutions ?

SCM : J'aime beaucoup l'idée, pouvoir partager ses idées et découvrir l'univers propre à chaque artiste sont des choses vraiment importantes. Faire la rencontre de personne ayant le même objectif que toi, celui de s'épanouir dans la création, renforce l'idée que j'ai sur l'opinion personnelle.

 

 

PP : Quelle est ta citation préférée (ou tes citations préférées) ?

SCM : « La plus grande vérité qu'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour », tiré du film Moulin Rouge de Baz Luhrmann. Ainsi que «  Rien n'est plus vivant qu'un souvenir » de Frederico Garcia.

 

 

PP : Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

SCM : On peut me souhaiter d'aller au bout des choses et d'atteindre mes objectifs, de pouvoir vivre de ma passion et surtout de garder la forme :) . 

 

 

PP : Un petit mot pour les lecteurs et les artistes ?

SCM : Restez fidèle à ce blog qui réunit beaucoup de personnalités intéressantes et continuez de partager, c'est ce que j'appelle, le début de la reconnaissance. Le titre de ton blog parle de lui-même, lecteurs et artistes doivent se considérer comme de vrais amis, de vrais artistes.

 

 

PP : Merci Steeve pour ta participation, je suis touchée que tu ais bien voulu te prêter au jeu. Sache que je t’apprécie… Je te souhaite beaucoup de réussite dans tout ce que tu entreprendras. A bientôt. Bisous

 

SCM : C'est moi qui te remercie Pauley, j'ai pris plaisir à répondre à chacune de tes questions. Ton blog et ta bonne humeur nous rapproche tous. Je te souhaite bonne continuation dans tes interviews et dans le développement de ton blog que je continuerai à suivre avec attention. A très bientôt.

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article